Clarisse Debout est une artiste française de photographie mobile née en 1968.

Elle baigne dans la culture depuis son tout jeune âge. Après plusieurs années passées dans la production de spectacles, la photographie s’impose à Clarisse comme une évidence à partir des années 2000. C’est pour elle une véritable passion. Entre poésie et technologie, Clarisse Debout est une artiste de photographie mobile, devenue aujourd’hui une référence dans le domaine de l’art digital. Guidée par ses émotions et sa sensibilité, elle capte, à travers son smartphone, des instants uniques et totalement spontanés qu’elle retravaille via des applications, jouant sur la lumière, les contrastes, le relief et le flou, à la manière d’un peintre impressionniste. Ses sujets d’inspiration sont multiples « Je photographie ce qui me touche, selon mon instinct, mon intuition. Je n’ai pas une approche technique » explique-t-elle.

Elle expose pour la première fois en janvier 2013 à la galerie Hors Champs à Paris, puis en juin 2014 à Montfort l’Amaury pour Art2fact. S’en suit une troisième exposition pour Madart à l’Espace Pierre Cardin, en novembre 2014. Ses clichés sont régulièrement sélectionnés par les sites référents d’images mobiles, et, en avril 2015, Photo Magazine choisit une de ses photos pour illustrer un article sur les tendances de la photo artistique mobile. En même temps, elle expose pour BMW et à Bruxelles avec le collectif BIAM. En juin 2015, elle expose à la galerie Oberkampf à Paris, puis à Bordeaux en septembre de la même année. Enfin, ce sera Rome en mars 2016.

Son téléphone portable lui permet de saisir des instantanés, des paysages, des photos de rues, des fleurs, des saisons, des animaux… Ici et ailleurs. Clarisse Debout s’empare de ce qui l’entoure, capte des détails ou des ambiances, perpétuellement en quête d’émotions. Sa démarche est d’abord de réaliser non pas une photo du monde tel qu’il est, mais de le présenter sous un angle différent, que l’on ne voit pas, ou que l’on n’a pas l’habitude de voir, nous interpellant sur des détails ou suggérant une lecture multiple de la photo qui devient tableau.

L’artiste mélange les combinaisons d’applications mobiles et joue ainsi sur les filtres, les atmosphères, les lumières, les cadrages, les reliefs, les textures, les prises de vues. Un travail méticuleux, long et précis, tel un peintre qui réalise une toile et qui prend le temps d’apporter sa propre touche. Car les créations de l’artiste ressemblent à s’y méprendre à des œuvres d’art en couleurs ou en noir et blanc, où peuvent se mêler netteté et effets de « flou gaussien ». Et d’où émergent authenticité et poésie.

Elle a exposé à la galerie Alatelier du 26 mai au 4 juin 2017.

Laissez un commentaire

RECHERCHE

show blocks helper

Techniques

Thèmes

Prix

  •   
  •   
  •   
  •