ÉVÈNEMENT

latelier170517-affiche-debout

Clarisse Debout et Andrea Bigiarini

Exposition Art Digital
« La Commedia dell’Arte »

Du 26 mai au 4 juin

vernissage le samedi 27 à partir de 16h

La galerie L’Atelier Montfort L’Amaury acceuillera du 26 mai au 4 Juin « La Commedia dell’Arte », une exposition des œuvres des photographes Clarisse Debout et Andrea Bigiarini.

L’exposition présente un ensemble d’œuvres des deux artistes connus dans le monde de la Photomobile et les performances des arts numériques qui représentent leur vision de la combinaison de la photographie et la peinture qui se fondent harmonieusement.Le vrai Commedia dell’Arte est la nature que les deux artistes ont été en mesure de percevoir et de se déplacer dans leur emploi, plus oniriques, plus éloignés d’une réalité standard où le temps et l’espace cèdent la place au spectacle triomphant de la nature.
« L’art est un parallèle à la nature de l’harmonie » (Paul Cézanne)

Les œuvres de Clarisse Debout représentent une harmonie parfaite avec la simplicité majestueuse de la nature, un monde de rêve, délicat et parfait, où vit l’artiste. Un monde parfait où toutes les composantes de ce microcosme, des immenses forêts au plus petit des insectes, sont toujours au centre des travaux de la sensibilité de l’artiste française.Le travail du photographe paysagiste italien Andrea Bigiarini est une réinterprétation numérique des œuvres de peintres impressionnistes américains et français. Un hybride parfait entre la peinture et la photographie. Les paysages de l’exposition racontent les mystères du jardin Boboli (Florence), le jardin privé alchimique Torrigiani (Florence), la campagne de Montfort, qui lui tient à coeur, et le jardin de Versailles.

 

CLARISSE DEBOUT

Clarisse Debout baigne dans la culture depuis son tout jeune âge et nourrit une véritable passion pour la photographie. Entre poésie et technologie, Clarisse Debout est une artiste de photographie mobile, devenue aujourd’hui une référence dans le domaine de l’art digital.

Guidée par ses émotions et sa sensibilité, l’artiste capte, à travers son smartphone, des instants uniques et totalement spontanés qu’elle retravaille via des applications, jouant sur la lumière, les contrastes, le relief et le flou, à la manière d’un peintre impressionniste. Ses sujets d’inspiration sont multiples « Je photographie ce qui me touche, selon mon instinct, mon intuition. Je n’ai pas une approche technique » explique-t-elle.

Clarisse Debout expose pour la première fois en janvier 2013 à la galerie Hors Champs à Paris, puis en juin 2014 à Montfort l’Amaury pour Art2fact. S’en suivra une troisième exposition pour Madart à l’Espace Pierre Cardin, en novembre 2014. Ses clichés sont régulièrement sélectionnés par les sites référents d’images mobiles, et, en avril 2015, Photo Magazine choisit une de ses photos pour illustrer un article sur les tendances de la photo artistique mobile. En même temps, elle expose pour BMW et à Bruxelles avec le collectif BIAM. En juin 2015, elle expose à la galerie Oberkampf à Paris, puis à Bordeaux en septembre de la même année. Enfin, ce sera Rome en mars 2016.

La photographie mobile connait aujourd’hui un formidable essor et est reconnue comme un véritable art. Ce processus de création novateur se développe au travers de nombreux collectifs et réseaux sociaux à travers le monde et de nouveaux talents numériques voient le jour. La photographie mobile, esthétique et économique, est en pleine émergence et laisse croire à une possible révolution numérique de l’art. Dans cette perspective, le travail de Clarisse Debout est intégré à la curation du colloque international organisé par le Sorbonne et l’Institut National de l’Histoire de l’Art en décembre 2014, sur le thème « Téléphone mobile et création ».

ANDREA BIGIARINI

Andrea Bigiarini est un artiste numérique italien.
il vit à Florence, en Italie, où il est né en 1956.
Fasciné par la photographie et la peinture depuis l’enfance, il a commencé en 1978 à travailler professionnellement dans le monde traditionnel de l’art visuel. En 1984, il comprend que les ordinateurs sont la nouvelle frontière de la créativité. Programme et fabrique divers jeux vidéo, mais sa quête a toujours été de combiner l’art traditionnel avec le numérique pour créer de nouveaux hybrides.
En 2007, il a acheté son premier iPhone et comprend le potentiel de ce nouveau média. Après avoir passé cinq ans dans la photo des groupes mobiles sur les réseaux sociaux en 2012, il a fondé le Musée New Era (NEM) afin de recueillir les œuvres les plus visionnaires de iphoneografia et les esibirle. Il a conçu et réalisé des événements artistiques qui ont révolutionné la façon d’exposer les œuvres photographiques de NEM Afficher à Kansas City pour passer à International Florence Photography Award, Phénomènes inattendue Auditorium à Rome jusqu’à ce que vous arrivez à l’Equinox Découvrez la fusion parfaite de l’art musique numérique et en direct. Il a été membre du jury international pour divers événements internationaux de photographie et ses œuvres ont été présentées dans de nombreuses expositions dans le monde ainsi que dans des spectacles musicaux.

Pour plus d’informations:
andreabigiarini.com
neweramuseum.org