ÉVÈNEMENT

Claire Illouz
Lavis, aquarelles et gravures
Fouiller le talus
Du samedi 23 mars au dimanche 14
avril 2019.Ouverture les vendredis, samedis et dimanches après midi de 15h à 19h et sur
rendez-vous.Vernissage le samedi 30 mars.

Claire ILLOUZ

latelier190130-photo-illouz-atelier-RRClaire Illouz est née en 1955, a étudié à Paris, Taipei et Kyoto et vit et travaille à Chérence. Depuis plus de 20 ans, elle a exposé dans de nombreuses galeries prestigieuses en France et à l’étranger.
Ses oeuvres mettent en lumière poétiquement une nature simple, libre et vivante qui nous est extrêmement proche.
Claire Illouz explique : « Le dessin nourrit ma gravure, qui nourrit à son tour mon dessin. Le réel est ainsi obstinément questionné. Faire exister dans l’espace les objets multiples, faire parler les talus oubliés. Le retard, obligatoire entre l’idée première et le résultat d’une gravure, oblige à faire un tri dans les noirs et les gris que le dessin, pressé, oublie parfois. Bienfaitrice lenteur : pour accueillir le tracé d’une forme sur le cuivre, le zinc ou le plexiglas, puis le restituer au papier sous la presse, il faut du temps : ainsi va le trop lent travail de l’estampe, multipliant les essais vers ce fragile équilibre de plusieurs voix : le trait, le ton, le fond, les marges, et tout le reste. »

Sa maîtrise technique est remarquable.

 

Pascal Riou en parle

Nous avons grand besoin des peintres pour laver notre regard et nous reconduire ainsi à l’inépuisable du visible. Bien plus qu’hier, nous en avons besoin aujourd’hui où nos yeux, comme nos routes, sont programmés: écrans de contrôle, sortie obligatoire, passage obligé, flashs à toute heure… Nos pas comme notre vision sont balisés dès l’enfance.
Mais voici, leçon ardente et douce, que la main d’un peintre vient nous délivrer de cette cécité inconsciente et programmée. Son geste nous conduit vers le peuple des talus, fissure le béton de nos avenues pour y voir pousser l’herbe, y voit surgir, soudain vivantes à nouveau, ces choses de rien que nous avions abandonnées et qui, par la qualité de son attention, trouvent une dignité seconde, il devine dans des passants anonymes ceux qui marchent vraiment et se soustraient ainsi aux chemins tracés d’avance.

Une belle inquiétude conjoint ici, avec une humble audace, la terre et le ciel, le tout proche inconnu et la ville, soudain d’une inquiétante et belle étrangeté. Du noir aux infinies modulations du gris, une main nous guide avec ce qu’il faut de force et d’angoisse pour accepter de se perdre, de glisser dans le fouillis du temps, des choses et du vivant. Se perdre un moment, mais pour respirer plus au large, comme cette ville, au loin sous le grand ciel, et qui, d’être quittée, peut devenir promesse.

 

Atelier dans le cadre de la journée européenne des métiers d’art

Comme chaque année le Centre Culturel l’Atelier de Montfort l’Amaury participe à la journée Européenne des Métiers d’Art. Pour cette édition Claire ILLOUZ sera présente à l’Atelier notamment le samedi 6 avril après midi pour une démonstration sur les techniques de la gravure et impression sur la presse de l’Atelier.